Sunday, Jul. 22, 2018

Flash Feed Scroll Reader

LE PASTEUR LOUIS GIGLIO DECLINE L’INVITATION D’OBAMA

Written By:

|

January 16, 2013

|

Posted In:

LE PASTEUR LOUIS GIGLIO DECLINE L’INVITATION D’OBAMA

Le pasteur Louis Giglio, évangélique célèbre aux États-Unis et familier de la Maison-Blanche, a décliné l’invitation qui lui avait été faite de donner la bénédiction lors de la prestation de serment du président Barack Obama à la suite d’une controverse sur ses positions concernant l’homosexualité.

Cette décision est intervenue après qu’un site libéral, Think Progress, a publié mercredi 9 janvier un extrait de sermon datant du milieu des années 1990, dans lequel Louie Giglio affirmait que l’homosexualité est un péché et qu’il faut en guérir. Il avait aussi estimé que le mouvement pour les droits des homosexuels n’était « pas bienveillant » à vouloir que « le mode de vie homosexuel soit accepté comme une norme ».

Pasteur de l’Église Passion City à Atlanta, en Géorgie, qui rassemble 2 000 évangéliques, Louie Giglio avait été choisi pour son engagement dans la lutte contre le trafic d’êtres humains.

« Au vu des propos que j’ai prononcés il y a 15-20 ans et qui ont refait surface, a fait valoir le pasteur évangélique dans une déclaration, il est probable que ma participation, et la prière que j’offrirais, seront éclipsées par ceux qui cherchent à placer leurs intérêts au centre de cette inauguration. Clairement, parler de ce sujet n’a pas été au cœur de mes priorités ces quinze dernières années. (…) Ni moi ni mon équipe ne sentons qu’un combat sur un sujet que nous n’avons pas choisi serve le message et les objectifs que nous cherchons à atteindre, aussi je retire respectueusement ma réponse à l’invitation du président (…). Notre nation est profondément divisée et blessée, et plus que jamais elle a besoin de la grâce de Dieu. »

REMPLACÉ PAR UN RELIGIEUX PRO-MARIAGE GAY

La Maison-Blanche a fait savoir qu’il sera remplacé par un responsable religieux pro-mariage gay dont le nom n’a pas encore été rendu publique. « Nous n’étions pas au courant des commentaires passés du pasteur Giglio au moment où nous l’avons sélectionné et ils ne reflètent pas notre désir de célébrer la force et la diversité de notre pays en cette occasion inaugurale », a déclaré la porte-parole Addie Whisenant jeudi 10 janvier.

La prestation de serment aura lieu à l’occasion du Martin Luther King Day, jour férié au États-Unis depuis 1986, et célébré le troisième lundi de janvier.

Cet épisode illustre manifestement la tension qui s’est accrue ces derniers mois sur ces questions sociétales. Il y a quatre ans, la prière d’investiture du président Obama avait été prononcée par le pasteur Rick Warren, dont les convictions ne sont guère différentes de celles du pasteur Giglio. Mais malgré les critiques des militants LGBT, Barack Obama avait maintenu ce choix.

Pour la première fois aussi, la prière d’investiture sera prononcée par une femme, en l’occurrence la militante noire des droits humains Myrlie Evers-Williams, qui fut la première femme à présider l’Association nationale pour la promotion des gens de couleur (NAACP). Cette femme, âgée de 79 ans, est la veuve d’un militant noir assassiné en 1963 (En 1996, l’actrice Whoopie Goldberg l’a incarnée dans Les fantômes du passé).

Share This Article

Related News

LES BIENFAITS DU MORINGA
GUERIR EFFICACEMENT LE DIABETE
l’UDPS installe un comité organisateur des obsèques d’Etienne Tshisekedi

About Author

Richard Kabamba

Comments are closed.

Leave A Reply