Monday, Jun. 18, 2018

Flash Feed Scroll Reader

« Trois petites mais graves erreurs de David » Roland DALO

Written By:

|

October 31, 2012

|

Posted In:

« Trois petites mais graves erreurs de David » Roland DALO

Bien souvent de grands dégâts peuvent être provoqués par de petites choses. Des petits renards ravagent des vignes (Cantique 2 : 15). Israël, une grande nation est mise en déroute par une petite nation (Josué 7 : 3-5). Un léger vent finit par faire dériver un navire (Actes 27 : 13-15). Même certains faits tristement historiques nous les rappellent : le géant bateau Titanic coule à cause d’un iceberg, l’avion Concorde s’écrase à cause d’une petite pièce métallique sur la piste, etc.

Les erreurs sont des actes posés par ignorance ou par mauvaise appréciation. Nous pouvons en dire quelques vérités. Elles peuvent être une possibilité pour s’améliorer. Il y en a qui sont évitables parce que nous sommes équipés pour.

Trois choses rendent l’erreur difficile à vivre. Les conséquences de nos actes et leur étendue : plus elles vont au-delà, plus elles affectent les personnes autour de nous. L’impact quotidien de ces conséquences dans notre vie sont aussi dures à vivre.

Le roi David a été un héros auquel nous voulons ressembler sur plusieurs aspects. Dans le service pour garder le troupeau, dans la bravoure pour défendre les brebis, dans le sens de responsabilité et dans l’humilité. Mais il y a des domaines dans lesquels nous ne voulons pas lui ressembler.
1° David a été un mauvais père pour sa famille. Sa famille a connu l’inceste par Amnon et Tamar puis le meurtre avec la vengeance de Tamar par Absalom (2 Samuel 13 : 1-30). David qui a réussi sur le plan social et sur le plan extérieur a pourtant échoué sur le plan intérieur. Il a eu le temps de s’occuper de sa nation mais pas assez de sa famille. De sa victoire sur Goliath jusqu’à son intronisation, soit une période de douze ans ; David a eu six enfants auxquels il a consacré peu de temps. De son intronisation à la révolte d’Absalom, soit une période de vingt ans ; David a eu onze autres enfants. Il a consacré plus de temps à réussir son règne qu’à s’occuper de ses enfants. L’éducation de nos enfants est une priorité. Sur le chemin de la vie tout n’a pas la même importance. Les priorités, c’est à nous de les définir. Choisir les priorités, c’est éliminer d’autres choix. Les priorités nous appellent à dire non à certaines choses.
2° David n’a pas su éviter les tentations. Le problème ce n’est pas que les tentations ne viennent nous visiter mais comment en sortir ? Notre relation par rapport à elles dépend de la connaissance de ce que nous sommes. Mais aussi de la qualité de nos réactions. Les tentations ont des degrés. Il y  a des moments où vous êtes la cible du diable. Mais quelle que soit la tentation, Dieu nous a préparé les moyens d’en sortir (1 Corinthiens 10 : 13).
3° La troisième erreur de David est de ne pas avoir préparé la relève. Au soir de sa vie, Adonija se proclame  roi d’Israël parce que David n’a pas su préparer sa relève. Les leaders ont cinq choses à faire ou à savoir. (1) La relève se prépare. (2) Tout leader doit savoir qu’il n’est pas éternel et doit éviter deux erreurs : préparer trop tôt ou trop tard la relève. (3) Faire confiance à Dieu par rapport à la succession. (4) Toute relève mal assurée peut anéantir tout ce qui était bâti (5) La force de la relève vient de celui qui passe le bâton. L’idéal est que celui qui passe la relève passe aussi l’impérium ; c’est ce que n’avait pas fait le roi David.

Que Dieu vous bénisse

Share This Article

Related News

Zack Orji ordonné évangéliste
LES CHRETIENS NE CELEBRENT PAS LA SAINT-VALENTIN!
CE QUE DIEU M’A APPRIS

About Author

Richard Kabamba

Comments are closed.

Leave A Reply