Wednesday, Dec. 12, 2018

Flash Feed Scroll Reader

LE DG CHARLES MEDARD ILUNGA RASSURE

Written By:

|

March 31, 2013

|

Posted In:

LE DG CHARLES MEDARD ILUNGA RASSURE

L’Agence Congolaise des Grand Travaux poursuit convenablement ses missions de pilotage des grands projets en RDC

Au compte actif  de l’ACGT, l’on doit mettre en exergue la modernisation des plusieurs infrastructures dont le boulevard Triomphal, l’hôpital du Cinquantenaire ainsi que l’anéantissement  de plusieurs sites érosifs à travers le pays  et  la réhabilitation de beaucoup des routes.

L’on se rappellera que le luxueux complexe hospitalier du Cinquantenaire, lequel sera inauguré incessamment, a servi de cadre, il y a quelques mois, au point de presse qu’avait tenu le Directeur général de l’Agence congolaise des grands travaux (ACGT), M. Charles Médard Ilunga, au cours duquel il a non seulement présenté cette agence mais aussi les réalisations et les perspectives d’avenir de celle-ci.  C’était en présence du staff dirigeant de cette agence ainsi que celle du conseiller du ministre d’Aménagement du Territoire, Urbanisme, Habitat, Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction.

 Le numéro 1 de l’Agct a indiqué que la réalisation de la  mutation dans la gestion  des projets stratégiques, sera rendue possible grâce à une main d’œuvre dont  regorge son établissement public, à la formation des cadres techniques sur la  nouvelle technologie et à la volonté politique affichée par le gouvernement de faire de la RDC  un pays émergent à l’horizon 2016.

 L’action de l’Agence congolaise des grands travaux, selon lui,  en cette année 2013, portera sur les projets routiers de grande envergure. Il s’agit notamment du projet de modernisation de l’entrée ouest de Kinshasa sur 16 km de la route nationale no 1 en son axe Kinshasa-Matadi, du projet de tramway dans la ville de  Kinshasa, un réseau  de 2×25 km, du projet d’études pour la construction et la modernisation de la route Nguba-Kamina-Mwene-Ditu (797km).

 Parlant de l’inauguration de l’hôpital du Cinquantenaire, le DG Ilunga a confirmé que son inauguration interviendra très bientôt et que son accessibilité tiendra compte de toutes les bourses, y compris le petit peuple. N’en déplaise aux mauvaises langues.

 Comme l’on peut bien s’en rendre compte, l’Acgt, sous la houlette du Dg Charles Ilunga, tient à contribuer efficacement à la modernisation des infrastructures de base de la République démocratique du Congo. Le pilotage par cette agence des projets de grandes envergures  fait non seulement la fierté du gouvernement Matata Ponyo mais aussi celle du Président de la République, initiateur de la révolution de la modernité.

 Quid de réalisations routières dans le cadre du programme sino-congolais ?

 L’Agence congolaise des grands travaux, créée en 2008, dans le cadre de la mise en œuvre du programme Sino-congolais, a reconstruit et modernisé un linéaire total de  115,63 km des voiries   pour un financement de  313.107329,29 dollars américains, lequel  a facilité la reconstruction de la route de Lutendele, de l’Avenue de tourisme, du boulevard du 30 juin y compris  la boucle  de la  gare centrale.

 Au compte actif  de l’ACGT, l’on doit mettre en exergue la modernisation des boulevards Lumumba et  Triomphal ainsi que l’anéantissement  de plusieurs sites érosifs à travers le pays  et  la réhabilitation de beaucoup des routes. Dans le secteur des routes d’intérêt général, l’ACGT a réalisé six projets pour un linéaire total équivalent de 2×1 voies de 318,4 km pour un financement total de 357.448.625,76 dollars américains.

 

 Ce financement a couvert les travaux de l’axe routier Beni-Luna sur la route nationale no 4 et la traversée de Butembo sur la route nationale n°2 dans la province du Nord-Kivu. Dans la province du Katanga, il s’agit du terrassement et  du butinage de la route nationale n°5 entre Lubumbashi et Kasomeno ainsi que la construction de 11 ponts d’une longueur cumulée de 137km.

 Les réalisations concernent également la réhabilitation, le renforcement, l’assainissement et la réfection des ouvrages sur la route nationale n°1 en son axe Kinshasa-Matadi sur lequel a été réalisé le  pont Mpozo dont la capacité portante est de 120 tonnes.

 Il convient de signaler que l’action de l’Agence congolaise des grands travaux s’est heurtée à une insuffisance des ressources financières. Pour la période de quatre ans, a dit le Directeur général Ilunga, l’Agence n’a  consenti  qu’un financement de 500 millions de dollars américains sur les   trois milliards de dollars prévus dans le cadre du programme sino- congolais.

 Dans le cadre du  fonctionnement de l’Agence, certains travaux ont été préfinancés par le gouvernement congolais  sur les ressources propres. C’est le cas notamment des travaux de modernisation du Boulevard Lumumba qui relie le centre ville à la partie est de la Capitale.

 Que dire de 21 projets de l’ACGT ?

 D’après le Directeur général Ilunga, l’Acgt a piloté 21 projets dans les secteurs des routes, voiries et bâtiments pour un coût global de 843.836.768,01 dollars américains. Parmi ces 21 projets, on a 6 qui ont été déjà réceptionnés, 6 autres attendent les réceptions provisoires, 7 projets sont en cours d’exécution, et enfin 2 projets restent à démarrer pour un coût total de 73.949.046,04 dollars.

 Le patron de l’Acgt a souligné que sur les 21 projets, 8 ont été déjà exécutés dans le secteur de voiries. Au total, 115,63 km ont été aménagées pour un coût global de 313.107.324,29 USD. Dans le lot, on à la modernisation de la route de Lutendele : 3,27 km pour 19.933.655,61 $ dont un pont de 57 m de portée a 3.900.000$ avenue Tourisme: 6,80 km pour 29.776.839,16$ boulevard du 30 juin : 5,30 km pour un coût global de 49.959.559,82 $, plus boucle de la gare: 0,600 km à 1.932.876, 02 $, etc.

 Sans oublier le prolongement du boulevard du 30 juin spécialement l’avenue Mondjiba 2,50 km dont un pont pour 19.341.204,19$; boulevards Triomphal et Sendwe, respectivement longs de 2,165 km et de 1,500 km pour un coût global de 36.245.149,70 $ ; boulevard Lumumba : 14,3 km pour 148.881.989,89 $ dont 27.504 ; 693,68 $ consacrés aux ouvrages d’art.

 Il y a le site érosif de Kindele pour montant global de 1.337.135,95$. Dans le secteur de routes, il a indiqué que 6 projets ont été exécutés pour un montant total de 357.448.625,76$, dans les provinces ci-après :

 - Nord Kivu : bitumage de la route Beni-Luna longue de 60km pour 57.768.563,94 $, modernisation de la traversée de Butembo longue de 15 km pour 33.342.70.1,41 $;

 - Katanga : terrassement et bitumage de la route Lubumbashi -Kasomero longue de 137 km, avec 11 ponts, pour 138.027.936,03 $;

 - Bas-Congo: réhabilitation, renforcement, assainissement et réfection des ouvrages sur la nationale n°1 Kinshasa-Matadi pour 40km et 27.545.682,58 $ (travaux en cours);

 - Sud-Kivu : construction et modernisation du tronçon Bukavu- Nyangezi- Kamanyolo-Uvira, et puis Bukavu pour 50,5 km et un montant de 79.763.741,80$. Il importe de signaler que ces réalisations ont été exécutées par les partenaires chinois, en l’occurrence les entreprises CREC et SINOHYDRO.

 Dans le domaine de bâtiments, on a annoncé l’exécution de 2 projets pour un coût total de 124.329.056,91 $. Il s’agit de la construction et l’aménagement de l’esplanade du Palais du Peuple, bétonnage et pavage de 24.300 m2 et aménagement du jardin, construction et montage de la tribune provisoire de près de 2.000 places et de 2 fontaines. Enfin, on a l’hôpital du cinquantenaire bâti sur une superficie de 40.000 m2, d’une capacité de 450 lits, dont le coût global des travaux plus équipements est évalué à 99.873.757,77 dollars.

 Pour ceux-là qui ne le savent pas, l’Agence Congolaise des Grands Travaux (ACGT) a pour objet la conception, la coordination et la direction des Projets d’Infrastructures de grande envergure et à valeur ajoutée de la RD Congo, financés par la Gouvernement congolais et/ou les partenaires extérieurs.

 Elle joue le rôle de Maître d’ouvrage délégué et celui de guichet unique dans la mise en œuvre des projets lui confiés par le Gouvernement dans le secteur des infrastructures routières, ferroviaires, portuaires, aéroportuaires, énergétiques, sociales, sanitaires touristiques, sportives de bâtiments et autres infrastructures publiques.

/span

Share This Article

Related News

LA MANGUE AFRICAINE
Fibres Optiques
CAFÉ : BOIRE 5 TASSES PAR JOUR FAVORISE LA PRISE DE POIDS

About Author

Richard Kabamba

Comments are closed.

Leave A Reply